Fournisseur énergie Bordeaux : pourquoi se passer de l’énergie nucléaire ?

Il a été accepté que les énergies renouvelables ne pourraient pas remplacer l'énergie nucléaire dans un avenir prévisible. En 2003, le premier débat national sur l'énergie a été annoncé en réponse à une "forte demande des Français", dont 70% s'étaient identifiés comme étant faiblement informés sur les questions énergétiques.

Un sondage avait montré que 67% des personnes pensaient que la protection de l'environnement était l'objectif le plus important de leur politique énergétique. (Cependant, 58% pensaient que l'énergie nucléaire causait le changement climatique alors que seulement 46% pensaient que la combustion du charbon le faisait), apprend-on sur le site http://www.fournisseur-energie-bordeaux.com.

Le débat devait préparer la voie à la définition du bouquet énergétique pour les 30 prochaines années dans le con du développement durable au niveau européen et mondial.

Peut-on se passer de l’énergie nucléaire ?

Les prix de détail français, sans effets majeurs des tarifs d'achat éoliens et solaires, restent très bas. En 2013, les prix moyens des industriels de taille moyenne représentaient environ :
  • 90% de la moyenne de l'UE-27
  • et ceux des ménages de taille moyenne (moins de 8 c / kWh) moins de la moitié de la moyenne de l'UE-27.
Le débat parlementaire a réaffirmé trois grands axes de la politique énergétique française: la sécurité d'approvisionnement (la France importe plus de la moitié de son énergie), le respect de l'environnement (notamment les gaz à effet de serre) et une attention particulière à la gestion des déchets radioactifs.

Il a été noté que le gaz naturel n'avait aucun avantage économique sur le nucléaire pour l'énergie de base et que ses prix étaient très volatils.